Les meilleurs livres d’Albert Camus que vous devriez lire

Cet auteur et philosophe de renommée mondiale est né en 1913 dans une famille française du Pied-Noir en Algérie. Camus était célèbre pour la lumière d’une grande honnêteté avec laquelle il illuminait les problèmes de la société contemporaine et, en 1957, son talent artistique lui valut le prix Nobel de littérature. Il est considéré comme l’un des pionniers les plus importants de la philosophie absurde. Camus est mort dans un accident de voiture, à l’âge de 46 ans, trois ans après avoir reçu son prix Nobel.

L’Etranger

 » L’étranger « , le roman de Camus de 1942, L’Etranger, suit l’histoire de Meursault,  » l’étranger  » du titre du roman. Meursault commet un crime et est par la suite étiqueté psychopathe lorsqu’il ne se conforme pas aux attentes de la société quant à son comportement. Les lecteurs seront certainement horrifiés par ses descriptions sans émotion et détachées, et stupéfaits par son incapacité à pleurer aux funérailles de sa mère. L’irrationalité terrifiante de ses actions et le manque total d’ordre dans le roman sont des réflexions délibérées de Camus sur ses théories absurdes sur l’humanité. L’absurde a proposé l’idée que l’existence humaine est en contradiction avec nos tentatives désespérées de découvrir le sens de notre vie et l’inefficacité totale de ces tentatives étant donné la nature complètement irrationnelle et complexe de notre existence. Le langage simple et sans émotion, presque brutal dans sa simplicité, permet une lecture dramatique. Ce style reflète aussi parfaitement les schémas de pensée simplifiés du protagoniste supposé mentalement dérangé du roman. Ce roman succinct est une introduction idéale à Camus et à sa ligne de pensée absurde.

La Peste

Publié en 1947, La Peste est la prochaine œuvre la plus célèbre de Camus. Explorez le monde dystopique de La Peste : un roman dans lequel une épidémie de peste sauvage infecte la grande ville algérienne d’Oran. Mort massive de rats, hystérie sociale, quarantaine qui divise amants et familles, et disparition tragique de nombreux personnages du roman en découlent. Le réalisme dur et rude de ce roman est légendaire et caractéristique du style honnête de Camus ainsi que de sa tendance à dépeindre les défauts intrinsèques du caractère humain. La Peste explore à la fois les profondeurs sombres dans lesquelles l’humanité sombrera et les sommets rayonnants qu’elle peut atteindre lorsqu’elle est placée dans les pires des situations. Le roman fait partie du  » cycle de révolte  » de Camus, qui dépeint la noblesse de la lutte de l’humanité contre la mort, même si la fin est inévitable. L’universalité des thèmes de La Peste fait que le roman résonne encore aujourd’hui.

La Chute

La Chute, la dernière œuvre de fiction de Camus, est sortie en 1956 et est connue comme l’œuvre dans laquelle le moi intérieur de Camus apparaît vraiment. Le roman comprend des monologues dramatiques de son protagoniste, Jean-Baptiste Clamence, qui agit à la fois comme accusé et comme juge de ses propres actions tout au long de sa vie. Les descriptions par l’ancien avocat de la défense de sa propre chute de grâce captiveront votre imagination dès la première page et le titre lui-même se traduit par « The Fall ». Laissez-vous plonger dans l’esprit du protagoniste, avec ses pensées les plus profondes, ses secrets les plus sombres et ses regrets les plus amers. Le fil conducteur du récit vous entraîne dans un voyage philosophique et émotionnel et dépeint les thèmes de l’emprisonnement, de l’innocence et de l’existence. Jean-Paul Sartre a décrit La Chute comme  » peut-être la plus belle et la moins bien comprise  » des livres de Camus.

Articles similaires :